L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
 ACTUALITE... 
 

Actualité: "TOROS PARA TODOS" - Pour vraiment tous !!!

     A date régulière, ce programme de "Canal Sur-Television", mené par un sensationnel directeur et présentateur, Enrique Romero, qui nous fait découvrir "le Toro et le Toreo", en tous ses aspects, ses secrets et ses mystères, du campo à la plaza…
     A ne jamais manquer… ce grand bol "de pure Aficion" !

     A voir: le "TOROS PARA TODOS" du 7 Octobre : (durée:  53 minutes 45 - à ouvrir grand écran): 
      Au programme, entre autres:
  Emilio de Justo à Madrid; la San Miguel à Séville; les secrets de Manzanares; Mayorales, toreo a campo abierto, et bien sûr..."Autres histoires" et vie du Campo !!!   
         
   http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1336384    

 
    - Pour raison technique, le site a été fermé les 10, 11 et 12 Octobre
 

VALENCIA: FESTIVAL "CONTEMPORAIN"

     13 Octobre - "Magnifique! Extraordinaire! Sensationnelle promotion de la Fiesta Brava"… - Les louanges ne cessent de pleuvoir, de même que la pluie, sur le Festival de Valencia, dans le cadre de "l'historique" journée de "La Fondation Toro de lidia"…
     Certes il y eut festival, avec du beau linge, de chaque  côté de la barrière. Certes les toreros ont tous fait leur maximum pour que cela soit un succès. Certes il y eut des trophées à foison… comme il sied, dans un festival!  - Pourtant… quel ennui!  N'a-t-on même pas entrevu une torero-figura, bailler au burladero? - La fatigue et le stress, peut-être!
     On ne peut jouer les "pisse froid", mais il serait honnête d'avouer que, pour la défense de la Fiesta Brava et du Toro de lidia, on a vu un défilé de toros ou novillos "décastés", nobles et tristes, pour des faenas "décastées, longues, nobles et... tristes".  Un véritable "récital" du Toreo "contemporain", avec "derechazos et naturelles; naturelles et derechazos!"  mais guère plus! Que tristeza, Señores!
     Excellent au capote, Enrique Ponce a essayé, très élégamment à l'habitude, de tenir debout un toro Daniel Ruiz, faible, décasté. Le Juli a monté un énorme début de faena, avant de se couler dans sa routine "musclée"; Manzanares a été "en Manzanares 2018", malchanceux au sorteo et "inégal en tout"; Roman a tiré 3000 muletazos dont on ne garder aucun souvenir; et le novillero Borja Collado quelques bonnes choses…"en novillero". En fait, on gardera, pour la forme et après le gros succès de Zaragoza, trois naturelles d'Alvaro Lorenzo…
     A remarquer: la "défection"', pour des raisons "troubles", de Talavante et Roca Rey!!! Pour la défense de la Fiesta Brava… pas terrible! Surtout quand on a le cartel qu'a le Péruvien en la Cité du Turia!  - Total… "grisaille toute!", en une circonstance qui, pour être vraiment constructive et "sans appel", aurait du résonner de mille "tracas toreras". Là, ils ont fait… ce qu'ils font, toute l'année, face à un ganado insipide et dans l'ensemble fort décasté…   
     ... Comme l'ensemble d'un "événement" vite rangé au "Baul de los recuerdos… pesados!!"

     Mardi 9 Octobre - VALENCIA - Festival de "La Fondation Toro de lidia" - 3/4 de plaza - Pluie à plusieurs passages de la tarde: Toros et novillos de diverses ganaderias. Dans l'ordre: Un Fermin Bohorquez, pour le "patron-rejoneador"; puis un Daniel Ruiz (5 ans); un Garcigrande (honoré de la vuelta posthume); un Nuñez del Cuvillo ; un Juan Pedro Domecq; un autre Daniel Ruiz, et enfin un  Fuente Ymbro.
     "Tombés du cartel", Talavante, Cayetano et Roca Rey étaient remplacés par Fermin Bohorquez à cheval, Roman et Alvaro Lorenzo. 
     Enrique Ponce: Une oreille.
     El Juli: Deux oreilles.
     Jose Maria Manzanares: Une oreille.
     Roman: Une oreille.
     Alvaro Lorenzo: Deux oreilles.
     Borja Collado (novillero): Deux oreilles.

     Au final, tout le monde "était content"... Et c'est bien le problème! 

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé du festival - via "Simon Casas Productions":
     https://www.youtube.com/embed/5_mAK-Ii4zU
    
La reseña du festival - par Vicente Sobrino, pour "El Pais":µ
   
 https://elpais.com/cultura/2018/10/10/actualidad/1539146777_711333.html
     La reseña du festival - par Antonio J.Merchan, pour "Opinion y Toros":
     http://www.opinionytoros.com/noticias.php?Id=59519

 

PACO UREÑA: "TOUT REPRENDRE A ZERO !"

     13 Octobre: Ou du moins…"d'un autre point de vue"! - Malheureusement, ce que l'on craignait, tout en maintenant quelque espoir, s'est confirmé: Paco Ureña a perdu la vue, de l'œil gauche. Après l'intervention chirurgicale du 10 Octobre, par les spécialiste de la clinique ophtalmologiste d'Oviedo, le doute n'est, hélas, plus permis. S'il ont réussi à conserver l'aspect "extérieur" de l'œil gauche du torero, "l'intérieur", par contre, est détruit, et il n'y a rien à faire…
     Un gros malheur! Une nouvelle vie se présente aujourd'hui, plus difficile… et une carrière Torera qui va poser de lourdes questions. Pourtant, Paco Ureña, dores et déjà, a déclaré son intention de revenir… et le plus vite possible. Et, les toreros étant faits "d'un autre bois", il est plus que probable qu'il reviendra. L'exemple de Juan Jose Padilla est là, après la cornada de Zaragoza, au Pilar 2011… Il est probable que le Jerezano sera vite "au service" du diestro de Lorca, afin de l'entraîner et lui montrer "les trucs" qui l'ont fait revenir, et à quelle dimension…
     Un problème, cependant, peut se poser: Juan Jose Padilla est un torero "de mouvement" et de toreo "ligero". A l'inverse, Paco Ureña est torero "de quiétude et de profondeur", prenant le toro très loin devant, le tirant, templado, et le menant loin derrière. Si Padilla est un torero "de recours" et  "mentiroso", volontiers caché derrière un gros vibrato, Paco Ureña fait le toreo "pur", "muy asentado", bien plus difficile et risqué. Et enfin, si Padilla est un torero "de masse", Ureña, lui, est plutôt un torero "de toreros" et d'Aficionados au toreo classique et "de toujours"…
     Paco Ureña réussira t'il, une fois vaincu son handicap, de "passer une rampe" qui, parfois, lui échappait? - On l'espère en tout cas! Mais une chose est aujourd'hui certaine: "Il lui faut tout reprendre à zéro… ou presque!"

A lire, à ce sujet, dans "El Digital de Albacete"
   
 https://www.eldigitaldealbacete.com/2018/10/12/se-confirmo-lo-peor-paco-urena-pierde-la-vision-tras-su-percance-en-albacete/

 

MADRID - TRES GRAVE BLESSURE DE RUBEN PINAR
     Cogida peu commune du banderillero Jose Antonio Prestel

     13 Octobre - Tandis que l'Espagne vit des heures extrêmement perturbées, au plan politique, économique, social et culturel, le grand "Dia de la Hispanidad", sorte de "14 Juillet" du Monde Hispanique, a vu les incidents se multiplier, au gré des (mauvaises) humeurs. A Madrid, l'infect bellâtre Pedro Sanchez, chef félon d'un gouvernement déjà corrompu, est largement sifflé, et provoque un nouvel incident protocolaire dont il sort "la queue entre les jambes"… En Catalogne, à l'Indépendantisme hypocrite, dont le premiers responsables se battent entre eux, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour clamer bien haut que "Los Catalanes somos Españoles!"… Bref, en un pays dont les honneurs et les mœurs vont perdant la boussole, la Fiesta Brava maintient le cap de l'ordre et du pundonor. Et elle est peut-être la seule!
     Malheureusement, le public ne suit pas, et il est désolant de constater que, pour la Corrida "de la Hispanidad", la Monumental de Madrid ne puisse réunir que... bien moins de la moitié de ses tendidos.
     La faute à qui? - Au "grand public", qui ne se déplace, malheureusement, qu'à l'appel des grands noms! - A l'Empresa, qui considère cette corrida "comme une autre!" - Et surtout aux toreros "figuras" qui, hors San Isidro, fuient Madrid comme l'ombre du Diable, lui-même.  - Il est évident que l'Empresa "pourrait" avoir d'autres projets, mais "Le Système" est là, qui commande, et les "Figuras", restant bien au chaud, qui ne tiennent pas à venir se frotter à "Madrid, son public, son toro!!!" Déjà qu'elles ne veulent pas venir à la Feria de Otoño !!!  - Toujours est il qu'en une telle occasion, voir la Monumental aux deux tiers vide, est tout simplement… affligeant!
     Les toros étaient du Partido de Resina, dont "la présence" est incontestable, mais dont "le ramage" n'a que lointain rapport avec le "…"!! (Bravo!).  - La corrida était, en gros, celle qui aurait du sortir pour la San Isidro, mais qui fut annulée par la pluie (avec, notamment, la présence de Thomas Dufau). - Les toreros ont donné grand maximum, et Gomez del Pilar, une vuelta al ruedo.
     Malheureusement, les faits marquants du jour furent sanglants et spectaculaires: Tout d'abord, la cornada, très grave, de Ruben Pinar, lors de sa faena au toro d'ouverture; et par ailleurs une cogida, extrêmement spectaculaire, du banderillero Jose Antonio Prestel qui, au sortir d'une paire de banderilles au deuxième toro de la tarde, est poursuivi jusqu'aux planches, l'animal s'envolant derrière l'homme, pour "un coup de barrière", comme un Camarguais,  prenant le torero "au vol" et le projetant, très violemment, par-dessus le callejon, sur un des "toldos", couverture de tôle protégeant de la pluie les burladeros intérieurs. Incroyable vol plané de l'homme, tandis que le toro retombe dans le callejon où il met le désordre que l'on imagine.  - Grosse émotion! Susto énorme, mais pas trop de gravité pour ce nouveau "parachutiste malgré lui"! - Vaya susto (A voir absolument, dans la vidéo!)
     Pour le reste, la corrida fut… une mansada! Mansada "super présentée", mais mansada tout de même. Sin paliativos! Une mansada… digne de Pedro Sanchez! - Concours de "têtes en haut et regards en-dessous!"; de charges courtes et retours sur l'homme, sans caste ni classe. Pas à dire: Les Pablorromeros d'antan ont bien disparu, eux aussi… Un peu comme "la Classe", en Espagne…
     Les hommes, eux, ont fait "plus que leur possible", face à des toros "impossibles" et dangereux. Si Javier Cortes n'eut aucune option, restant toutefois "digne et torero", Gomez del Pilar a montré "force et audace" (deux portagayolas), manquant de peu la dernière oreille de la Temporada 2018, à Madrid…

     Vendredi 12 Octobre - MADRID (Las Ventas) - Corrida "del Dia de La Hispanidad" (dernière de la temporada) - 1/3 de plaza (9.236 spectateurs) - Temps gris, pluvieux: Cinq toros du Partido de Resina (Ex-Pablorromeros), très présentés, dans le type, et durement armés, astifinos. Et un de J.L Pereda, castaño, en 4ème de la tarde.  - Corrida très décevante et très dure, au plan comportement: Mansos en divers degrés de charges courtes ou "sin entrega", et manque général de classe. Seul le 3ème a baissé la tête, encasté, en se retournant vite.
     Poids de la corrida: 526, 574, 544, 550, 592 et 598 kgs.
     En fin de paseo, une minute de silence a été respectée, en hommage aux victimes de la "riada" de Mallorca, avant que ne sonne l'Hymne d'Espagne.
     En raison de la blessure de Ruben Pinar, Javier Cortes dut lidier le 4ème, et l'ordre de lidia a été bousculé. 2, 4 et 6 pour Cortes; 3 et 5ème, pour Gomez del Pilar.
     Ruben Pinar (de bleu électrique et or): Ovation, après cornada grave, par le premier de la tarde: Sur un pecho, en début de faena, le toro lui accroche la muleta, faisant trébucher le torero. Et sur le retour immédiat, la corne gauche prend l'homme par l'arrière de la cuisse droite, le secoue en gros hachazo et le lève très haut, assurée de sa prise. L'impression d'une grosse cornada est évidente et tout le monde est accouru au quite. Malgré la douleur, un garrot vite installé au-dessus de la blessure, l'Albaceteño demeure dans le ruedo et continue, avec sereine et sobre vaillance, sa faena. A chaque sortie de série, il boite de plus en plus bas, tandis que la taleguilla et la media rose se teintent de sang. Enfin, Ruben Pinar en termine, d'un pinchazo, une entière contraire et deux descabellos, entendant grande ovation, avant de partir vers l'infirmerie, où le "Parte" du Docteur Garcia Padros sera "Muy grave".
     Javier Cortes (de rouge sang et or) : Ovation; Silence; et Silence - faisait son cinquième paseo à Madrid, en 2018. S'il eut, en d'autres occasions, la possibilité d'exprimer une tauromachie "propre", ferme, non exempte de qualité artistique, là, en trois toros, il n'eut aucune option - Le deuxième de la tarde, manso de libro, fuyard, mit un terrible "coup de barrière" à Jose Antonio Prestel, le poursuivant, à la sortie d'une paire, sautant au callejon derrière lui et, "le cueillant au vol, le projeta violemment sur un des "toldos" de tôle, couvrant les burladeros intérieurs de la plaza. Terrible moment, mais heureusement que des lésions minimes et des coups partout, de pronostic "réservé". - Rien à faire d'autre que "machetear" et tuer: Pas facile, en quatre voyages!  - Le quatrième, de Pereda, vieux sobrero de près de six ans, très faible, n'avait rien à faire là. Demi-lame, tombée, et deux descabellos - Le sixième, comme les copains, fut ovationné à sa sortie…et sifflé à l'arrastre: Toro manson, arrêté, très court, qui compléta l'échec ganadero. Cortes "essaya" et catastropha son descabello, en quatre tentatives, après une lame perpendiculaire, en arrière. - "Nada que hacer!"… mais digne!
     
Gomez del Pilar (de vert épinard et or ): Vuelta après avis; et Silence après avis - a signé une tarde de vaillance et de "métier": Recevant ses deux adversaires, à genoux au toril, "a portagayola", il sut transmettre au tendido une volonté de tirer bonne faena du troisième, sachant allier fermeté et habileté, s'imposant sur main droite, en un trasteo certes "bougé" mais lidiador et engagé. Hélas, le pinchazo avant l'estocade lui fit perdre un possible trophée. Vuelta - Devant le cinquième, qui fit illusion au cheval pour enfin se déclarer manso fuyard, Del Pilar essaya de le poursuivre par toute la plaza et "le bloquer" en un même terrain. En vain! Il fallut en terminer, ce qui en fut pas aisé: Demie atravesada et deux descabellos. Digne et brave!
     La blessure de Ruben Pinar: "Cornada dans le tiers supérieur, face interne de la cuisse droite, avec deux trajectoires: Une première, de 25 cms vers le haut, qui contusionne l'ischion (os de la hanche, où s'articule le fémur); et une seconde, de 20 cms vers l'intérieur, qui longe le fémur et provoque de gros dégâts musculaires et touche le paquet vasculo-nerveux. - Pronostic: très grave".

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - via "Plaza de toro de Las Ventas":
   
 https://player.vimeo.com/video/294830688?autoplay=1
     La fiche de la corrida - par "Plaza de toro de Las Ventas":
   
 http://www.las-ventas.com/resena-tarde/las-ventas-12-de-octubre
     La reseña de la corrida - par Gonzalo.I Bienvenida, pour "El Mundo":
     https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/12/5bc0ce8922601d4b198b458c.html
     La reseña de la corrida - via Cest, pour "El Pais":
   
 https://elpais.com/cultura/2018/10/12/actualidad/1539378228_035735.html
     La reseña de la corrida - par Jorge Guevara-Segarra, pour "Opinion y Toros": attente
     La reseña de Javier Fernandez Caballero, et les photos de Luis Sanchez Olmedo - pour "Cultoro":
     http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/12/del-pilar-las-ferias-32991.html
     Les photos de la corrida - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
   
 https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/las-ventas-12-10-2018-i-julian-lopez
     En photos: La cornada de Ruben Pinar - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
  
  https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/secuencia-cogida-ruben-pinar-las-ventas-12-10-2018-i-julian-lopez
     Les photos de la corrida - par Chele Ortiz, pour "ElTico.org":
   
 http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Madrid_12102018-1/index.html
Avant le festejo: Les toros de Partido de Resina, et le sorteo - via "Plaza de toro de Las Ventas":
 
    http://www.las-ventas.com/apartado-toros/las-ventas-12-de-octubre
     Le programme "de mano" - via "Plaza de toro de Las Ventas": 
    
http://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-corrida-toros-12-octubre

 

UNE GRANDE RETROSPECTIVE…
     Les "Unicos Epada" du Juli…

     13 Octobre: A la veille d'une des corridas les plus importantes de l'année, pour Julian Lopez "El Juli", figuron indiscutable sur Toreo, mais qui aurait pu "marquer son époque" et entrer dans la légende, comme l'ont fait d'illustres prédécesseurs… "Aplausos" se livre à une superbe rétrospective, bien faite, très détaillée des corridas du Madrilène, en "Unico Espada", de novillero a matador, sur tous les continents taurins. Quatorze… à la veille de son nouveau "solo", en la Goyesca de Zaragoza…
     Une étude et des souvenirs! En particulier, le "Unico Espada" de Mai 2003, où Madrid fut si injuste à son égard; celui de Nîmes, en septembre 2008; ou de Bayonne, en Août 2009…
     Les "Unico espada" ont parfois été laborieux, pour le Juli… comme celui de Bilbao, en 2009. Peut-être parce que, le sachant "facile et poderoso", le public attend de lui, "toujours plus beau! Toujours plus haut!" - Nous de même, bien sûr… surtout à l'épée!
     Ce soir à Zaragoza, Julian Lopez célèbre à sa façon "vingt ans d'alternative"… Tout à son honneur… et notre bonheur!
     - Faut bien rêver un peu !!!

A lire et voir, avec attention et "Aficion": Les Solos du Juli - par "Aplausos":
  
  https://www.aplausos.es/noticia/46232/noticias/los-solos-de-el-juli.html  

En vidéo-souvenir: Le cinquième toro (Fuente Ymbro) du "Unico Espada" de Madrid, en 2003 - via "Ffriasn"
  
 https://www.youtube.com/embed/dTCpZ7x367Q

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

     13 Octobre: Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 13 Octobre 2018)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2  :
  
  http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-13-10-18/4789575/  
 

"AU BORD DU GOUFFRE, UN GRAND PAS EN AVANT !!!"
    
Morante chez Matilla: "Le Système" au zénith !

     14 Octobre: Ne manquait vraiment plus que cela… même si l'on pouvait se douter que cela se produirait un jour… Même si, "de fait", l'affaire était bouclée… - Là, elle l'est "officiellement": Morante de La Puebla "passe chez Matilla"… Il va pouvoir ainsi "grossir tranquillement" et laisser pousser ses rouflaquettes au-delà du pire raisonnable. Il va pouvoir multiplier "espantadas y bajonazos" sans craindre pour son porte-monnaie, car assuré de toréer un bon nombre de corridas, à "bon prix", avec des toros … "à sa mesure"! Bref! En un mot comme en cent, "le Système" est au zénith, et la Fiesta Brava ne s'en relèvera pas: Tandis que les jeunes vont ramer pour entrer dans le moindre cartel, "messieurs" de La Puebla et Manzanares vont écumer, ensemble ou séparément, toutes les ferias où les bourses sont pleines et le toro… "artiste"!  - Enfin!!! Une chose est sûre: l'Aficion de Castellon peut se réjouir… Monsieur "De La Puebla" sera au cartel de la prochaine Magdalena… Et comme Matilla étend partout ses influences et ramifications, les petits copains Empresas feront macou et donneront au "Flamenco" ce qu'il veut, argent, toros, bœufs, vaches, cochons… tout! Se pourrait bien, même, que le Morante soit en tête de l'Escalafon, en 2019. "Sil le voulait... il y serait!" mais il est trop fainéant pour cela!
     Matilla… on ne le voit que peu! On ne l'entend jamais! Pourtant, c'es lui qui fait et défait les Ferias…et les carrières. Certes il n'est pas le seul, mais il peut être considéré comme l'un des principaux fossoyeurs de la Fiesta Brava.
     Bref! Morante de la Puebla "aurait pu" être la grande figura du début su XXIème Siècle. Aurait pu… ! Mais de fait, la vraie "figura" de ces tristes années s'appelle… Toño Matilla!
     Parmi tant de témoignages à son sujet, celui d'Antonio Acevedo:
    
"Toño Matilla, que puede facturar cada temporada una cantidad no inferior a las cuatrocientas comisiones: Apodera directamente a José María Manzanares, Juan José Padilla, y El Fandi, e indirectamente a otros diestros y rejoneadores. Tiene ganaderías, plazas, participa en la confección de muchos carteles en los que tiene la capacidad de influir en los empresarios de estos cosos y no permitir la entrada de otro tipo de toreros que no están en el sistema..."
   
 De profundis !!!

     A lire: "Mais au fait… qui est Matilla?" - par Antonio Lorca, dans "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2018/10/04/el_toro_por_los_cuernos/1538651186_010588.html
     A lire: "Morante et Matilla" - Dans "El Correo de Andalucia":
   
 http://elcorreoweb.es/toros/morante-ficha-por-la-casa-matilla-EB4535701
     A lire: "Le Système"( en 2013, mais qui n'a pas changé!) - par Antonio Acevedo, dans "La Rioja":
   
 https://www.larioja.com/v/20130210/cultura/acevedo-cuatro-familias-monopolizan-20130210.html 

 
 
     FERIA DE ZARAGOZA 2018
 

  ZARAGOZA - Feria del Pilar 2018.

 

Samedi 29 Septembre - Novillada piquée:
     Novillos de Aurelio Hernando, pour Miguel Cuartero, Rafael Gonzalez et David Salvador.
Dimanche 30 Septembre - Corrida-concours de ganaderías:
     Toros, respectivement, de Manuela Agustina Lopez Flores, Prieto de la Cal, Benitez Cubero, Peñajara, San Martin et Pedraza de Yeltes, pour Octavio Chacon, Manuel Escribano et Pepe Moral.
Vendredi 5 Octobre - Novillada piquée:
     Novillos de Los Maños, pour Juanito, Adrian Salenc et Alejandro Mora.
Samedi 6 Octobre:
     Toros de Montalvo, pour Juan Bautista, Jose Garrido et Alvaro Lorenzo.
Dimanche7 Octobre - Corrida de Rejoneo:
     Toros de Angel Sanchez y Sanchez, pour Rui Fernandes, Andy Cartagena et Diego Ventura.
Lundi 8 Octobre:
     Toros de El Pilar, pour Ricardo Torres, Alberto Alvarez et Imanol Sanchez.
Mardi 9 Octobre - Novillada piquée:
     Novillos de El Parralejo, pour Pablo Mora, Francisco de Manuel et Manuel Diosleguarde.
Mercredi 10 Octobre:
     Toros de Garcia Jimenez Hermanos, pour El Fandi, Alberto Lopez Simon et Gines Marin.
Jeudi 11 Octobre:
     Toros de Adolfo Martin, pour Antonio Ferrera, Miguel Angel Perera et Serranito (remplaçant Jimenez  Fortes).
Vendredi 12 Octobre:
     Toros de Puerto de San Lorenzo, pour Enrique Ponce, Diego Urdiales et Miguel Angel Perera.
Samedi 13 Octobre - Corrida goyesca:
     Toros, respectivement, de Nuñez del Cuvillo, Garcigrande, Parladé, Alcurrucen, Puerto de San Lorenzo et Los Maños, pour El Juli en "unico espada".
Dimanche 14 Octobre:
     Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Juan José Padilla (despedida), Jose Maria Manzanares et Alejandro Talavante.
 

 

ZARAGOZA: QUAND LA POLEMIQUE VEUT EFFACER L'HISTOIRE…

     Juan Jose Padilla : Des paroles d'adieu, bien plus émouvantes et "vraies" que son toreo.

     Alejandro Talavante, en un "au revoir" passager de peu d'élégance…

     Une plaza… que les présidents veulent vider !
 

     15 Octobre: La Feria du Pilar 2018 a vécu… alors qu'elle aurait bien pu ne pas voir le jour! - On sait les circonvolutions politico-judiciaires qui ont présidé à son adjudication, au Printemps, faisant fracasser le week-end de la San Jorge… pour enfin trouver "paix et sérénité" apparentes, avec l'arrivée à la tête de "La Misericordia" (la plaza de Zaragoza, également appelée "Coso de Pignatelli"), une empresa, "Circuitos Taurinos", menée par Carlos Zuñiga fils, dont l'Aficion et le sérieux sont connus de tous.
     De tous temps, Zaragoza fut une grande plaza, où le toro est "de trapio et pitones"; l'Aficion exigeante et rude, un peu comme ces plateaux d'Aragon balayés par les souffles glacés du Cierzo. Une Aficion "de légende", respectée et même crainte par les toreros. On n'allait pas à Zaragoza, par exemple, comme à Pamplona, où le toro est grand mais où l'on peut retourner le public en trois "biscouettes". Là, le sérieux a toujours été de mise… 
     Malheureusement, là également, le temps a fait son méchant travail et l'Aficion, la vraie, a connu la même érosion que la plaza: "Potable à l'extérieur! Allant se dégradant doucement, à l'intérieur!" - Certes les diverses empresas successives ont toutes essayé de relancer la plaza, certaines en toute sincérité, d'autres bien plus "habilement" et/ou "discutablement"… Et donc, probablement 2018 et 2019 seront-elles vitales pour Zaragoza, et c'est bien pour cette raison que cette première étape était importante, comme pierre de base de la Temporada à venir.

     
     Zaragoza, plaza de primera! Feria du Pilar, ultime grande feria de chaque temporada! Et donc: "Le sérieux avant tout!"  A Zaragoza, on ne coupe pas les oreilles "comme çà", en claquant des mains, même lorsque le public, en un bel ensemble joyeux, scande "la Jota del Toro", à la sortie de chaque "sixième"…-  Cette Feria 2018 aura marqué l'éphéméride de la temporada, pour plusieurs raisons: Des toros bien présentés, du Toreo de belle primeur; et "des choses", chaque tarde, qui ne laissent personne indifférent, ni l'Aficion, ni la Presse…
     Tout d'abord: "Être rigoureux ne peut, ni ne doit, empêcher d'être juste et de respecter les règlements". Cette feria 2018 restera entachée de décisions aussi injustes qu'arbitraires, de la part de présidents qui "tutoyèrent" à leur aise le règlement, ne respectant pas les pétitions d'oreilles et "volant" littéralement certains toreros de triomphes bien gagnés… Ils auraient décidé de "vider la plaza" qu'ils ne s'y seraient pas pris autrement. De ce fait, il y eut mauvaise humeur en plusieurs moments, chez un public qui était là "pour "la Fiesta des braves", et dont on ne sait s'il reviendra… On imagine aisément, tarde après tarde, la rage et la désolation de l'Empresa, aux réactions négatives du Palco. Una verguenza! Outre le fait de piétiner le règlement en refusant un premier trophée que toute la plaza réclame (ou presque!), la Présidence contribue au fait "qu'on ne reviendra peut-être pas, en un lieu où l'on ne nous respecte pas!". Dès lors, "les cons deviennent des salauds!"  - C'est arrivé à plusieurs reprises, au cours de cette Feria… comme en bien d'autres, d'ailleurs! On se souvient de l'oreille "volée" à Fortes, devant le Pedraza de Madrid.
    
     Feria du Pilar qui, en plusieurs aspects, aura marqué l'Histoire, grande et petite… Avant tout, la despedida de deux toreros: Juan Bautista, le 6 Octobre, dignement, discrètement, "en torero", comme toujours; et celle de Juan Jose Padilla, hier 14 Octobre, en une plaza où il est idole, pour les raisons que l'on sait. - Cette despedida "d'Europe", fut certes émouvante, mais bien moins que celle de Pamplona… Un Padilla "vieilli", fatigué, au toreo "trop vu et supporté" en cette dernière année; Un Padilla dont on gardera surtout en mémoire les paroles, juste avant la sortie en hombros, "normale", logique et méritée…
     Et puis, une troisième "retirada", au dernier soir du Pilar: Celle, annoncée par "ce nouveau média" qu'est le sacro-saint "Twitter", d'Alejandro Talavante.
     "Surprise pour tous!", alors que, malgré pinchazos et descabellos, l'Extremeño avait donné grande tarde en une plaza qui le chérit. - "Surprise pour tous!", bien que "l'année 2018" et certains indices faisaient pressentir "une grosse décision", de la part d'un torero à la personnalité bien affirmée, sous des dehors volontiers "doux et réservés". - Alejandro Talavante se retire donc, "pour une durée indéterminée", ce qui signifie… qu'il reviendra! - Doit on voir derrière cette décision soudaine (ou pas!) la fatigue morale provoquée par le traitement que lui a infligé "le Système", après sa rupture avec le néfaste "Matilla" (encore lui!), ce qui lui a valu d'être exclu des grosses ferias de l'été? - Peut-être! D'autant que son échec, à la Feria d'Automne Madrilène, où les sorteos lui furent contraires, sur les deux corridas où il s'était affiché, ne lui a pas permis "le coup de cymbale" auquel il aspirait, pour mettre tout le monde "à sa botte"… Déjà Madrid le vit elle amaigri (encore plus!), le regard souvent "ailleurs", le cheveux long, la coleta  torera cachée derrière un inesthétique catogan… Et Zaragoza confirma! Un dernier brindis au frère, qui a géré son dernier trajet, et à l'ami de toujours! Un salut appuyé, depuis le centre de la plaza… et une marche, un poil distante, comme funèbre, pour accompagner le collègue qui s'en va, "a hombros"… Autant d'indices!  - On pouvait penser ce dernier brindis "absolument logique", traditionnel en la dernière corrida, en Espagne… On aurait pu prendre ce visage fermé, "ailleurs", derrière Padilla et Manzanares, souriant complice, pour de la fatigue ou la déception d'avoir perdu les oreilles du dernier Cuvillo, après avoir "tout fait super bien!".  - En fait, il était déjà parti!! - Une sortie en hombros du Pignatelli aurait elle "rectifié le tir" et annulé une décision déjà prise depuis longtemps? - Allez donc savoir!!!
     Talavante est jeune et a tout le temps de se refaire "una ilusion Torera"… Et il sera le bienvenu, lorsqu'il décidera que…  Cependant, on lui reprochera cette annonce, en un soir qui devait être "Tout Padilla!!" On peut penser tout ce que l'on veut du "Cyclone de Jerez" et de son toreo, mais en aucun cas de la valeur "humaine" de Juan Jose Padilla, grand bonhomme, dans la rue, autant qu'il fut un énorme "animateur" dans les ruedos!!!  - Ce 14 Octobre 2018 "appartenait" à Padilla, et cette annonce de Talavante ne devait pas lui en disputer la date, historique. Surtout via le détestable Twitter!!! - Cela ne se fait pas! Et en ce cas… Talavante a raison de prendre du recul, car, "rien que pour cela", on voit bien "qu'il n'y est plus!"
     Cependant il en est ainsi: la retirada soudaine d'Alejandro Talavante, maladroitement annoncée, marquera le Pilar 2018, et la Temporada toute entière…


     Et puis il y eut d'autres grands moments: Antonio Ferrera, énorme de sobre toreria! Ponce, habile magicien! Manzanares, ce dernier jour, en quelques naturelles "de soie" (enfin!)! Talavante lui-même, qui passe à côté de quatre oreilles… tout comme le solitaire Juli, digne et "en figura" devant un lot contraire! Un Ventura, euphorique et "géant"; et chez les novilleros, un Adrien Salenc "définitif"!  - Plein de belles choses et jolis souvenirs, malgré les noirs corbeaux qui, jour après jour, perchaient au palco!!!  - Une bonne corrida de Cuvillo, dont cinq toros sur six ont bien chargé! Muchas cosas!!!  - Et surtout… deux "No hay Billetes", "primordiaux" pour l'Empresa autant que la Ville…
     A peu de choses près, en 2018, après tant "d'aléas" n'ayant que peu de rapport avec "la Fiesta Brava", Zaragoza… "est restée Zaragoza!"  - Et s'il y avait des mots pour en conclure l'histoire, on gardera ceux de Padilla, hier, en fin de "son ultime" actuacion Torera, en Europe: "
 Nunca está nada perdido. El hombre, con esfuerzo, fe, tenacidad y voluntad todo lo puede conseguir!" (Rien n'est jamais perdu! L'homme, avec des efforts, avec la Foi, la tenacité et la volonté, peut tout réussir!!")
     Ceci est valable en Tauromachie, "des deux côtés de la barrière", mais également… "pour tout!" - Pas vrai ?

 

A voir, en video: Les paroles de Juan Jose Padilla, au moment de l'Adieu - par "Mundotoro":
     https://player.vimeo.com/video/295057744?autoplay=1

 

    
     "Par l'image, le texte et… "les stats", la Feria du Pilar 2018, en plaza de Zaragoza, s'est ainsi déroulée:

 

1ère - Adrien Salenc, a hombros:

     Vendredi 5 Octobre - ZARAGOZA - Novillada d'ouverture (1ère de Feria) - un peu plus de 1/4 de plaza (3.000 spectateurs): Novillos de Los Maños, correctement présentés, "en 3 et 3", noblones mais justes de force et de race, en général. Noble, le 2ème, pour qui on demanda la vuelta, généreusement (refusée); le 5ème ayant meilleure qualité, en race noble, mais "ne durant pas". - Le lot entier fut bien accueilli par de nombreux partisans "locaux".

     Poids de la novillada: 462, 477, 468, 513, 528, 519 kgs.

     Juanito (de vert empire et or): Palmas; Silence; et Silence (au 6ème qui blessa Alejandro Mora) -  aurait pu prétendre à quelque trophée, au premier de la tarde, qu'il pincha deux fois, avant la lame définitive. - Le Portugais - vainqueur d'un fade "Zapato de oro 2018" en une Arnedo "quasi vide" - ne put que montrer vaine volonté, devant un animal quatrième, rajado, qu'il tua d'un pinchazo hondo.

     Adrian Salenc (de rouge et or):  Deux oreilles; et Silence - à la fois "malin" et torero, composa une agréable faena, mêlant le classique, templé, et le plus "vibrant" et spectaculaire, au deuxième de la tarde, tès noble. Bon triomphe, le public, bien accroché, obtenant pour le Français, les deux oreilles, malgré une lame atravesadilla. - Face au cinquième, lourdement châtié aux piques, Salenc ne put se montrer en totale confiance, le toro, très noble, allant avec de plus en plus de retenue.

     Alejandro Mora (de vert bouteille et or): Palmas; et Cornada grave - Trop tôt mis dans le grand bain, le neveu de Juan Mora prend, par le dernier de la tarde  une cornada de cinq trajectoires dans le triangle de Scarpa. Pronostic: grave. - Devant son premier, souffrant de quelque lésion des arrières, Alejandro Mora n'avait pu que dessiner de bons détails, avant de conclure d'une demi-lame en arrière et tendue.   

     Bonne sortie en hombros pour Adrien Salenc.

     La blessure d'Alejandro Mora: Cornada grave, de cinq trajectoires au Triangle de Scarpa de la cuisse gauche, dont trois 15, 10 et 20cms, provoquant de gros égâts (rupture de la veine saphène intérieure; gros dégâts musculaires (adducteurs déchirés) et touchant le nerf crural. Pronostic: Grave.  
Ils y étaient:
     La video-résumé de la novillada - via "Circuitos Taurinos":
    
https://player.vimeo.com/video/293636506?autoplay=1
     La video-résumé de la Novillada - via "Castilla la Mancha - CMM", via "Burladero. Tv":
     https://www.youtube.com/embed/LCl-VSDZWNM
     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
 
   https://www.heraldo.es/noticias/aragon/zaragoza-provincia/zaragoza/2018/10/06/adrien-salenc-abre-primera-puerta-grande-1270446-301.html
     La reseña et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
     http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/5/salenc-prueba-la-miel-mora-la-hiel-en-la-misericordia-32863.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia":
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_05102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot de Los Maños, et le Sorteo - via "Circuitos Taurinos":
   
 https://player.vimeo.com/video/293539093?autoplay=1

 


2ème: Alvaro Lorenzo et bons Montalvo, au jour des discrets adieux de Juan Bautista.
     Samedi 6 Octobre - ZARAGOZA - 1ère corrida (2ème de Feria)
- 1/4 de plaza (2.500 personnes):  Toros de Montalvo, superbement présentés, "de mucha plaza", qui donnèrent bon jeu en général, le meilleur étant le 3ème, de profonde noblesse; et le pire étant le 6ème, manso violent, "con genio". En 2ème, remplaçant un titulaire, pour "descordinacion", un sobrero de Adelaida Rodriguez, basto et sans caste.

     Poids de la corrida: 550, 537 (s), 577, 556, 613 et 556 kgs.

     Juan Bautista (de blanc et argent): Silence; et Ovation -  faisait aujourd'hui ses adieux, officiels, au Toreo. Il le fit "en toute discrétion", dans tous les sens du terme: sobre et technique, devant deux toros "noblones" et sans grande race. Lidias "exactes", de même que les faenas, correctes mais sans grand engagement, "propres, fermes, en grande facilité",  précédant des lames un peu basses - Un final de carrière que l'on aurait peut-être préféré "ailleurs", en d'autres lieux et circonstances. Là, le public ne vint pas… suivant très distraitement l'actuacion de l'Arlésien.  

     Jose Garrido (de vert empire et or): Ovation après avis; et Une oreille - batailla très vaillamment, face au mauvais lot de la tarde. Notamment le sobrero d'Adelaïda, vilain et médiocre de race, estoqué en deux voyages de travers et trois descabellos - Par contre, le public fut plus réceptif devant son combat face au cinquième, un gros cinqueño,  qu'il réussit à soumettre, lui arrachant une oreille après un gros arrimon et une lame, vaillante mais basse.

     Alvaro Lorenzo (de bleu Ming et or): Deux oreilles; et Silence après avis -  obtint bon triomphe devant l'excellent troisième, du nom de "Melonero" qui, en plus de grande présence, montra de la classe à la muleta. Faena essentiellement droitière du Toledano, en séries courtes, souvent bien rematées. A gauche, qui est pourtant "sa main", Lorenzo ne put s'engager à fond. Final par adornos et luquesinas, qui mirent le public définitivement en joie. Lame entière, tendida, en entrant bien, et deux oreilles, un peu généreuses. - Devant le manso sixième, très durement armé, astifino, il fallut se défendre. Conclusion laborieuse, en deux pinchazos, un bajonazo et descabello.
    
Despedida de Juan Bautista, devant le toro "Desdentado" - N°20 - 556 kgs - colorado, de Montalvo.
     Sortie en hombros pour Alvaro Lorenzo
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - via "Circuitos Taurinos":
  
  https://player.vimeo.com/video/293747628?autoplay=1
     La video-résumé de la corrida - par "Castilla la Mancha - CMM", via "Burladero. Tv":
   
 https://www.youtube.com/embed/IpWvLWHykxA
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
  
  http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6606:2018-10-07-11-57-25&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
     La reseña de la corrida - par Angel G.Abad ("Abc"), pour "De toros en libertad":
  
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=53678
     La reseña de J. Fernandez Caballero, et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
  
  http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/6/lorenzo-estalla-de-toreo-en-el-sincero-adios-de-bautista-32873.html
     Les photos du festejo - par Laurent Deloye, pour "ElTico.org":
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_06102018/index.html
     Avant le festejo, en vidéo: Le lot de Montalvo, et le sorteo - via "Circuitos Taurinos":
    
https://player.vimeo.com/video/293696742?autoplay=1

 


3ème: Diego Ventura, en apothéose:

     Dimanche 7 Octobre - ZARAGOZA - Corrida  de Rejoneo (3ème de Feria) - Plus de 3/4 de plaza (8.500 personnes):  Corrida de Rejoneo: Toros de Angel Sanchez y Sanchez, très volumineux et hauts, la plupart chargeant bien, et donnant du jeu, sauf le 4ème, qui se coucha seul; et le 6ème, parado.  

     Poids de la corrida: 593, 569, 605, 581, 588 et 605 Kgs

     Rui Fernandes: Silence après avis; et Silence - se montra sincère, devant son premier, mais "catastropha" son final - On le vit plus discret, devant le quatrième, qu'il tua mieux.

     Andy Cartagena : Silence, apès petite pétition d'oreille; et Silence- n'eut guère de chance au sorteo: Son premier "coupait beaucoup", et le cinquième s'arrêta vite, limité de force autant que de race, au point de se coucher seul, devant être puntillé sur le champ. Malchance totale.  

     Diego Ventura: Deux oreilles; et Deux oreilles - en pleine euphorie torera, apès son exploit Madrilène. Laissant ses deux collègues sous l'éteignoir. Grosse faena face au troisième, encasté, avec "Nazari" en vedette, malgré les durs hachazos du toro. Rejonazo sin puntilla et gros triomphe. - Le sixième "se rajo", partant à tablas, mais Ventura, "à fond", montant de nouveaux chevaux, alla le chercher, "l'aimantant" à ses montures, jusqu'à multiplier les exploits, notamment  avec "Gitano" et l'inimitable "Dolar", sans harnachement. Clameurs sans fin, et nouveau rejon de muerte, sin puntilla - Enorme triomphe!
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - via "Circuitos Taurinos":
  
  https://player.vimeo.com/video/293841146?autoplay=1
    La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
    La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
    https://www.heraldo.es/noticias/aragon/zaragoza-provincia/zaragoza/2018/10/08/fiestas-del-pilar-ventura-hace-historia-cortando-cuatro-orejas-1270653-301.html
     La reseña et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
    
http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/7/menudo-finde-32880.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia":
   
 https://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_07102018/index.html

 


4ème: Ricardo Torres se coupe la coleta.

     Lundi 8 Octobre: ZARAGOZA - 2ème corrida (4ème de Feria) - La corrida "Aragonesa" - Un peu plus de 1/4 de plaza (3.00 personnes):  Toros de El Pilar, hauts, inégaux de volume mais en général sérieux, au comportement inégal, degrés divers de bravoure et noblesse, avec quelque points de faiblesse. Deux toros importants: Le 6ème, et surtout le 2ème, noble et "profond" de charge.

     Poids de la corrida: 551, 488, 501, 619, 579 et 659 kgs    

     Ricardo Torres (de pourpre et or): Silence; et Silence après avis - toucha un lot noblote mais fade et faible, devant lequel il fut digne, pas maladroit, allant "a mas", par muletazos templés, avant de subir deux échecs, aux aciers: trois pinchazos après une artravesada, au premier; et trois pinchazos, au quatrième - Au final, Ricardo Sanchez se retire du Toreo, se faisant couper la coleta par son fils, en fin de festejo.  

     Alberto Alvarez (de bleu marine et or): Une oreille, avec pétition de la seconde; et Silence après avis - fit un trasteo, long et très volumineux au deuxième de la tarde, toro le plus léger mais le plus "sérieux" du lot, en particulier de par son armure, veleta et astifina. Toro de qualité, du nom de "Deslumbrante", chargeant "humiliado" et "con fijeza" tout au long de la lidia. Vibrato du toro et vaillance "raide" du torero, principalement sur main droite, gagnant le public gâce à une grosse estocade. Les partisans et voisins demandèrent la seconde! - Fut un peu trop long , face au fade cinquième, tuant de trois pinchazos et une demie, en arrière.  

     Imanol Sanchez (de bleu nuit et or): Silence ; et Une oreille - ne put jamais dominer le troisième qui l'avait mis en difficultés, aux banderilles. Trois pinchazos et bajonazo - "Valiente", électrique et aussi vulgaire que son costume, faceà une grand toro sixième, de gros volume, noble à souhait, mais qui souffrit un peu du troisième puyazo reçu. Tuant vite, d'une entière tendida, Sanchez coupe une oreille que réclamèrent à grands cris…ses fans -  

     Au final de la corrida, Ricardo Torres s'est coupé la coleta, disant adieu au Toreo.   
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - via "Circuitos Taurinos":
     https://player.vimeo.com/video/294029500?autoplay=1

     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
 
   http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6611:2018-10-10-13-06-53&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
 
   https://www.heraldo.es/noticias/aragon/zaragoza-provincia/zaragoza/2018/10/09/fiestas-del-pilar-dos-orejas-adios-una-notable-corrida-toros-1270858-301.html
     La reseña et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
   
 http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/8/dos-pilares-de-aragon-un-adios-inesperado-32937.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia": 
  
  https://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_08102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot del Pilar, et le sorteo - via "Circuitos Taurinos":
 
   https://player.vimeo.com/video/293922305?autoplay=1

 


5ème: Oreille à Pablo Mora, mais Diosleguarde le plus intéressant.
     
Mardi 9 Octobre - ZARAGOZA - Novillada piquée (5ème de Feria) - Moins de 1/4 de plaza: Cinq novillos de El Parralejo, et un de Carriquiri, sorti 6ème - Grands  mais inégaux de trapio les Fuente Ymbro du Parralejo, surtout les 4 et 5èmes. - Seul le 1er afficha qualité de charge, le reste montrant descastamiento, arrivant tardos et "rajandose" à la muleta.

     Poids de la novillada: 483, 491, 517, 521, 536 et 508 kgs. (519, 493)
     Pablo Mora (de bleu dragée et or): Une oreille; et Silence après avis - attaqua fort, les deux genoux en terre, au centre, une bonne faena, mettant à profit le seul novillo "potable" de la journée. Faena "a mas", liée, rematée par une épée, tombée, qui fait vite effet, ce qui déclenche pétition et octroi du seul trophée de la tarde - Rien à faire devant le quatrième "bloqué" sur place, auquel il put voler quelque demi-muletazo, tuant en quatre élans et un descabello.

     Francisco de Manuel (de vert amande et or): Vuelta; et Applaudissements après avis -  fit une faena "de soutien", au faible deuxième, parvenant à de bonnes choses, mais sans pouvoir transmettre au tendido. Pétition, cependant, après une lame en avant, mais refus de la Présidence - Le gros cinquième alla immédiatement chercher querencia, où patiemment, doucement, De Manuel lui vola quelques bonnes passes, isolées, avant de tuer de deux pinchazos et une entière, de côté.

     Manuel Diosleguarde (de bleu nuit et or): Ovation après avis; et Ovation après avis -  a fait très bonne impression, clouant les zapatillas au sol et aguantant le manso troisième, jusqu'à lui tirer deux grosses séries de naturelles, avant que le toro ne s'arrête tout à fait. Hélas, un pinchazo, une entière en arrière et quatre descabellos lui firent perdre le bénéfice de meilleurs moments de la novillada - Vaillant et habile, devant le dernier, totalement décasté. Pundonor du Salmantino et final, en deux élans.
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - via "Circuitos Taurinos":
     https://player.vimeo.com/video/294234684?autoplay=1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
   
 http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6614:2018-10-10-21-34-41&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
  
  https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/10/5bbe72f322601d4d0d8b460b.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "De toros en libertad":
     http://www.detorosenlibertad.com/?p=53690

     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
     La reseña et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
  
 http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/9/mora-pesca-premio-el-palco-no-se-lo-da-de-manuel-el-acero-se-lo-arruina-diosleguarde-32960.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia": 
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_09102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot del Parralejo, et le sorteo - via "Circuitos Taurinos":
   
 https://player.vimeo.com/video/294127408?autoplay=1

 


6ème: El Fandi, victime d'un hold-up!
     Mercredi 10 Octobre: ZARAGOZA - 3ème corrida (6ème de Feria) -
Plus de 2/3 de plaza (7.000 personnes):  Six toros de la famille "Matilla":  Trois de Garcia Jimenez (2, 4 et 6èmes) ; deux de Olga Jimenez (3 et 5èmes); et un de "Peña de Francia (1er). Lot en deux parties: Terciados les trois premiers, plus charpentés les trois autres. Inégaux de comportement, les deux meilleurs au Fandi; de même le 2ème, encastadito. Les autres:"bas de race" et sans fond.

     Poids de la corrida: 510, 541, 548, 607, 606 et 638 kgs - (577 - 571)
     El Fandi (de rouge sang et or): Vuelta, après pétition; et Une oreille, avec pétition de la seconde - toucha les deux meilleurs de la tarde, faisant les délices du public, avec cape, banderilles et même muleta. Un public qui, après deux lames de divers qualité  mais rapides d'effet, réclama des trophées que le président refusa de façon exagérée, provoquant maintes colères, en partie justifiée - Un Fandi "en toutes facultés physiques", bien au capote devant son premier; facile et vibrant aux banderilles, avant une faena "variée", ouverte, à genoux au centre, face à un toro "qui buvait la muleta". Qualité "inégale" du Fandi, mais "vibrato et sympathie", gagnant le public, même après l'épée, basse. Pétition féroce, et refus du Président, à l'encontre du règlement (même s'il se pouvait qu'il eût raison!) - Devant le quatrième, toro lourd, de grande qualité, Fandi partit "à bloc", tirant deux largas à genoux; "quitant" par navarras; posant quatre paires de banderilles et "jugueteant" avec temple, avant une faena "volumineuse", mêlant bons muletazos et grands clins d'yeux!!! Comme il tua fort, et cette fois "bien", le public monta une énorme pétition, encore une fois partiellement reçue par le Président (qui, cette fois, pouvait imposer son critère). Fureur dans le callejon, et "puerta grande" perdue, pour le Fandi.  

     Alberto Lopez Simon (de bleu de prusse et or): Silence; et Une oreille après avis - n'aura réussi a rassurer personne, ne pouvant dominer le deuxième, noble, mobile, encastado, devant lequel il donna beaucoup de muletazos, sans aucune domination; et coupant une oreille "de moindre poids" au cinquième, qui le laissa monter sa faena "classique", liant beaucoup des premières séries d'inégale valeur, et terminant en arrimon, à l'endroit ou l'envers, à bout portant. Comme il tua vite, le public se laissa faire, et de même le président.  

     Gines Marin (de bleu électrique et or): Silence; et Ovation - revenait aux ruedos, la partie droite du visage couverte d'un gros pansement, conséquence de la cogida de Madrid. Jouant de déveine, l'Extremeño toucha le mauvais lot, sans classe ni charge, parado, rajandose, limitant son actuacion en bonne volonté et bons détails, en particulier devant le sixième. Aucune option possible! Lame desprendida au troisième; et entière tendue, contraire, au dernier.

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - via "Circuitos Taurinos":
   
 https://player.vimeo.com/video/294455972?autoplay=1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
     http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6614:2018-10-10-21-34-41&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
     https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/10/5bbe72f322601d4d0d8b460b.html

     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "De toros en libertad":
   
 http://www.detorosenlibertad.com/?p=53690
     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
   
 https://www.heraldo.es/noticias/aragon/zaragoza-provincia/zaragoza/2018/10/11/fiestas-del-pilar-lopez-simon-fandi-cortan-dos-orejas-sin-historia-1271259-301.html
     La reseña et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
   
 http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/10/fandi-se-lleva-las-balas-del-encierro-pasea-premio-junto-lopez-simon-32970.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia": 
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_10102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot de Matilla, et le sorteo - via "Circuitos Taurinos":
    
https://player.vimeo.com/video/294337052?autoplay=1

 

 

7ème: Intéressants, les Adolfo Martin, et "Torero volé, Antonio Ferrera.

     Jeudi 11 Octobre: ZARAGOZA - 4ème corrida (7ème de Feria) - Un peu plus de 1/2 plaza (5.500 spectateurs):  Toros de Adolfo Martin, très inégaux de trapio et d'encornures, tout en restant "sérieux" et "con plaza". Corrida "importante", avec quatre toros qui donnèrent du jeu (les quatre premiers), les 5 et 6èmes avouant manque de race. Toros encastés, brave au cheval, notamment 2, 3 et 4, le 3ème étant le plus important, pour le torero. Les autres, en divers degrés de noblesse et d'allant. - Bonne corrida "en moyenne", d'Adolfo Martin.  

     Poids de la corrida: 505, 516, 527, 560, 552 et 585 kgs

     Au final du paseo, une minute de silence, en hommage aux victimes de la terrible "riada" de Mallorca.

     Antonio Ferrera (de tabac et or): Une oreille; et Vuelta après avis et longue pétition d'oreilles, refusée par la Présidence -  a donné une tarde "de maestro", intelligent, technique et artiste - Son premier semblait maigre, "cornivuelto de pitones" et très limité de charge. Ferrera lui donna confiance, avant d'en tirer de magnifiques muletazos sur main gauche, "vertical" et templado, tout en douceur. Estocade en arrière, desprendidita, et un trophée qui, au final, sera le seul de la tarde - Devant le très sérieux quatrième, on vit un Ferrera "'plus papillonnant", à la brega, et alternant le sérieux, "asentado", et "plus léger", sur le passage, à la muleta. Peut-être est-ce la raison pour laquelle le président, très rigoureux, refusa t'il le trophée que le public demanda avec insistance, après une lame verticale, desprendida. Il y avait "majorité", les mouchoirs étant ici remplacé par des coussins blancs, donnant "volume" à la pétition. - Tarde très torera de Ferrera.

     Miguel Angel Perera (indigo et or):  Silence; et Division "sifflée" - a besoin d'un toro qui charge, de façon à tirer des muletazos longs, templés et liés. Lorsque le sort lui est néfaste, il s'ennuie, et ennuie!!! De plus, il reste "fatal" dans ses entrées a matar, le résultat étant des plus médiocres - Il "attaqua" trop vite, par le bas, un premier adversaire, de qualité mais limité de forces.  Vilaine lame, perpendiculaire, en entrant mal - Le cinquième n'offrit aucune option, et Perera, d'avance peu convaincu, tua "fatal" - Echec, ce jour.

     Serranito (de rouge et or): Grande ovation; et Silence  - remplaçait Jimenez Fortes, toujours convalescent, et, comme souvent, toucha le toro de la corrida, et peut-être de la Feria. De nom "Tomatillo", ce troisième poussa bravement au cheval, et chargea longuement, tête en bas, noblement encasté, à la muleta. Malgré le peu de corrida toréées, Serranito lui monta bonne faena, dont le point d'orgue fut une série de quatre naturelles énormes, main basse, puissantes et longuement templées, bien rematée au pecho. Plaza en feu, qui aurait forcément réclamé "le" ou "les trophées", si l'Aragonais n'avait un peu bafouillé son final et manqué un descabello  après une entière, tombée, qui "fit illusion" mais ne tua pas. Enorme ovation au toro, à l'arrastre - Malheureusement, le sixième fut loin de telle qualité, et Serranito sombra dans "la grisaille forcée", avant de mettre une lame "en avant". - La chance était passée, portant le nom de "Tomatillo".
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "Movistar-Toros":
  
  https://twitter.com/i/videos/1050461389180084226?embed_source=facebook
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
 
   http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6617:2018-10-11-21-35-45&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
  
  https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/11/5bbfa438e2704e62208b466c.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "De toros en libertad":
 
   http://www.detorosenlibertad.com/?p=53694
     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
     https://www.heraldo.es/noticias/aragon/zaragoza-provincia/zaragoza/2018/10/12/feria-del-pilar-toros-vuelve-serranito-con-permiso-antonio-ferrera-1271473-301.html
     La reseña de Javier Fernandez Caballero, et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
   
 http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/11/ferrera-mece-el-toreo-serranito-se-reivindica-al-natural-32985.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia": 
 
   http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_11102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot de Adolfo Martin, et le sorteo - via "Circuitos Taurinos":
   
 https://player.vimeo.com/video/294556346?autoplay=1

 


8ème: La colère d'Enrique Ponce...
     Vendredi 12 Octobre: 5ème corrida (8ème de Feria)
- Plaza pleine (9.550 personnes):  Toros de Puerto de San Lorenzo (le 1er de La Ventana del Puerto), hauts, très volumineux, noblones mais limités de race, se défendant plus qu'attaquant, les plus exploitables étant le 1er et surtout 6ème, noble et de longue charge, bien toréé par Perera.

     Poids de la corrida: 598, 536, 624, 636, 605, 589 kgs (571 / 577)

     "Dia del Pilar" et hymne national, ovationné, au final du paseo.

     Enrique Ponce (de bordeaux et or): Vuelta al ruedo, après avis et grande pétition; et Une oreille après avis, avec énorme pétition du second trophée et bronca au palco - sut maintenir les forces du toro d'ouverture, en une faena d'élégant vibrato, bien conclue à l'épée. Encore une fois, le président se fit "dur" et, anti-règlementairement, refusa l'oreille, demandée avec force. Ponce, furieux, qui en fait un peu trop !!! - Ce qui n'était rien après la rogne qu'il piqua après avoir "inventé" nouvelle faena au manso fuyard quatrième, d'abord en le retenant, puis en le toréant, finissant, "a gusto", en maints adornos, ovationnés par une foule qui réclama fortement les deux oreilles, après une lame en arrière, pelin de côté. Un seul  trophée, la bronca au "cravaté"…et une Puerta grande de perdue, ou de "volée!"

     Diego Urdiales (de havane et or): Ovation après avis; et Ovation après avis - était attendu avec ferveur, après son triomphe Madrilène. Touchant le mauvais lot, âpre et limité de caste, le Riojano ne put que se montrer torero, en deux actuaciones toujours vaillantes, forcément inégales, le public ne valorisant que peu d'excellents passages muleteros, asentados mais sans ligazon. Il tua chaque fois en deux voyages, ne pouvant triompher mais signant digne actuacion, muy torera.  

     Miguel Angel Perera (de rouille et or): Silence après avis; et Une oreille - fut très long devant un toro troisième, manson-noble, très limité de forces, qu'il tua mal, en deux voyages peu assurés et quatre descabellos - Enfin, le sixième de la tarde, le meilleur, lui permit toreo "long, templé, lié" qui est sa marque de fabrique. Inégal et moins "autoritaire" dans l'arrimon final, et oreille "malgré" une demi-lame, basse. Malgré toute sa volonté, Miguel Angel Perera ne sort pas de son terrible bache (deux ans) au moment d'entrer a matar.
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "Movistar-Toros":
   
 https://twitter.com/i/videos/1051050261962207233?embed_source=facebook
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
     http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6618:2018-10-12-21-49-48&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
  
  https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/12/5bc0d19022601d2b498b457a.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "De toros en libertad":
 
   http://www.detorosenlibertad.com/?p=53701
     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
     La reseña et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
 
   http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/12/toreo-variedad-pesar-del-palco-32992.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia":
     http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_12102018/index.html

Avant le festejo, en vidéo: Le lot du Puerto San Lorenzo et le Sorteo - via "Circuitos Taurinos":
 
   https://player.vimeo.com/video/294759711?autoplay=1

 


9ème - El Juli, dans la souffrance...
     Samedi 13 Octobre - 6ème corrida - Goyesca - (9ème de Feria)
- "No hay billetes" (10.072 spectateurs) pour le "Unico espada" du Juli : Toros, respectivement, de Nuñez del Cuvillo; Los Maños,  El Pilar(1er sobrero remplaçant le Garcigrande d'ouverture, qui s'est cassé un piton), Puerto San Lorenzo, Garcigrande,  et El Pilar (2ème sobrero) remplaçant le Parladé sixième - Toros très inégaux de présence et d'armures peu offensives mais correctes, qui donnèrent un jeu irrégulier, en divers degrés de forces et de race. Corrida noblona mais sans fond, excepté le 3ème, du Pilar, au demeurant le meilleur de la corrida.

     Poids de la corrida: 501, 507, 549 (S1), 616, 520 et 554(S2) Kgs

     El Juli en "unico espada" (de "semi-Goyesco" noir à gros cordon blanc): Une oreille; Palmas après avis; Une oreille après avis; Silence; Ovation après avis; et Grande ovation de départ: aura connu tarde de digne volonté… et de malchance! Volonté de triompher à tous moments, avec cape, muleta et même espada, en des coups d'épée "moins Julipié", semble t'il, que de coutume. Mais… "Ca n'a pas voulu sourire!" - Le premier de la tarde se cassa un piton; le toro suivant, de Cuvillo, très beau mais très limité, ne lui permit que de brefs éclairs "verticaux", avant gros volapié - "Verticalité" également, surtout main gauche, devant le deuxième, de "Los Maños", qu'il pincha mal, à cinq reprises, avant l'entière, atravesada, libératrice - Une actuacion inégale, avec beaucoup de "coups de gueule" et de toques violent, face au colorado du Pilar, haut et "con fijeza", mort en brave. Pressé de triompher, impatient, Juli ne put passer la frontière d'une seule oreille… qui serait la dernière - La deuxième "mi-temps" fut marquée par les efforts d'un torero, "mal servi" par le ganado: Un Puerto San Lorenzo, sans fond ni classe; Un Garcigrande, visant querencia, que Juli retint bien, avant arrimon en barrière et… échec à la mort, en deux entrées pinchées - Enfin le sixième, sobrero du Pilar  remplaçant le Parladé invalide, qui avoua faiblesse et "manque de tout". Fatigué mais volontaire et toujours torero, après presque trois heures de "solo", Juli essaya… mais "le charbon" n'y était plus. -  C'est avec le sourire triste, un peu figé, que Julian Lopez quitta la coso de Pignatelli, après une tarde qui ne lui offrit aucune "Miséricorde".
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "Movistar-Toros":
 
   https://twitter.com/i/videos/1051198665480646656?embed_source=facebook
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
 
   http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6619:2018-10-13-21-41-08&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
  
  https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/13/5bc2238aca4741b9418b456e.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "De toros en libertad":
     http://www.detorosenlibertad.com/?p=53703
     La reseña de la corrida - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
   
 https://www.heraldo.es/noticias/ocio-cultura/2018/10/13/feria-taurina-del-pilar-juli-solo-corta-dos-orejas-encerrona-misericordia-1271685-1361024.html
     La reseña de Marco.A Hierro, et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
     http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/13/distintas-tauromaquias-diferentes-embestidas-un-solo-juli-33015.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia": 
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_13102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot du "Unico espada", et l'ordre de sortie - via "Circuitos Taurinos":
    
https://player.vimeo.com/video/294914814?autoplay=1

 


10ème et dernière: Les adieux de Padilla... Des toros et des faenas!

     Dimanche 14 Octobre: 7ème corrida (10ème  et dernière de Feria) - "No hay billetes (10.072 personnes) - Pluies diluviennes à l'extérieur:  Toros de Nuñez del Cuvillo, bien présentés, en différents types; bien armés, dont cinq donnèrent bon et grande jeu, faisant devoir au cheval et montrant grande noblesse, à la muleta. Seul le premier, manson et rajado, ne permit rien. Superbe, le 4ème.  

     Poids de la corrida: 550, 513, 521, 535, 555, et 583 kgs.

     Grande ambiance dans les gradins, pour Padilla, et dans le callejon, nombre de ses compagnons: Ferrera, Escribano, Lopez Simon, Salvador Vega, Ortega Cano… )

     Juan José Padilla (despedida - De blanc et or, soutaché de noir): Silence après avis; et Deux oreilles après deux avis - ne put que rester propre et digne, devant le 1er, rajado d'entrée. Estoconazo "à retardement" - Le toro des adieux, "Tortolito", mal banderillé, dans l'euphorie générale, lui permit noblement une faena "de todas las marcas", brindée à ses enfants, et scellée d'un gros estoconazo, trasero et desprendidito, le public "exigeant" et obtenant les deux oreilles de la Puerta Grande. Adieux glorieux!

     Jose Maria Manzanares (de bleu marine et or): Une oreille, avec pétition de la seconde; et Une oreille après avis -  revenait à Zaragoza après sept ans d'absence. Signant une bonne actuacion, face à deux toros de grandes noblesse, surtout sur les deux pitons gauches. Bonne faena à son premier qui, après le volapié, accroche vilainement le Suso, contre la barrière - cornada grave, au mollet gauche - Et grande faena au cinquième, "a mas", avec des naturelles "a gusto" et deux séries droitières, "enormes", en fin de trasteo. Le pinchazo, le toro "se décadrant" et un bon 3/4 de lame, le privent peut-être d'un second trophée. Le meilleur Manzanares de la temporada! 

     Alejandro Talavante (de blanc et or): Une oreille; et Grande ovation après avis - parsema une tarde qui aurait pu être "d'apothéose", de gigantesques détails toreros, en particulier sur main gauche. Malheureusement, un pinchazo précédant bonne estocade lui fit perdre les bénéfices d'une première faena, "précieuse", débutée, plein centre, main gauche, en "cartucho de pescao", pour cinq naturelles et un pecho"qui mirent le feu à la plaza". Faena sur deux mains, avec pour zénith une série de cinq redondos, rématées en arrucina et pecho, sensationnels. Faena "un peu a menos", cependant, et… ce pinchazo - Le sixième étant également un toro de grande noblesse, Talavant lui monta une faena - brindée à son frère et son meilleur ami - un faenon de pure inspiration, de pur abandon, toréant lentement, majestueusement, "a gusto" et "gon gran gusto". Faena de deux oreilles, le public ayant déjà les mouchoirs et coussins blancs en main, surtout après un gros estoconazo, en arrière, desprendido… qui ne tua pas! Alors survint le vrai calvaire: quatre descabellos et… l'immense fatigue! - Talavante s'avança vers le centre, salua la grande ovation, lentement, après avoir pris une poignée du sable de cette plaza qui l'aime tant….Qui l'aimait tant!  - Quelques heures plus tard, un simple "twit" signait sa retirada!  - Etrange annonce, autant que malvenue… ce soir-là!!!

     Au final de la corrida, Juan Jose Padilla adressa à tous, au micro, des paroles d'adieu, de remerciements, de "belle humanité", avant d'être emporté en hombros, accompagné des compagnons du jour… et de toujours!
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "Movistar-Toros":
   
 https://twitter.com/i/videos/1051565113646428160?embed_source=facebook
     En video: le brindis de J.J Padilla à ses enfants et leur mère - par Javier Olivan (Coso de la Misericordia):
   
 https://twitter.com/i/videos/1051769292931391488?embed_source=facebook
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "TorosDos":
  
  http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6620:2018-10-14-21-46-13&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
   
 https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2018/10/14/5bc36981468aebb7218b4665.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "De toros en libertad":
  
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=53711 
     La reseña de la corrida - par "Cest", pour "El Pais":
  
  https://elpais.com/cultura/2018/10/14/actualidad/1539545801_466722.html
     La reseña de la corrida (voir vidéo) - dans "El Heraldo"/Zaragoza:
 
   https://www.heraldo.es/noticias/ocio-cultura/2018/10/14/toros-fiestas-del-pilar-despedida-padilla-retirata-talavante-1271801-1361024.html
     La reseña de Javier Fernandez Caballero, et les photos de Emilio Mendez - pour "Cultoro":
  
  http://www.cultoro.es/festejos/2018/10/14/un-14-de-octubre-grabado-en-el-alma-de-la-misericordia-33030.html
     Les photos du festejo - via "Coso de la Misericordia": 
   
 http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2018/Octobre/Zaragoza_14102018/index.html
Avant le festejo, en vidéo: Le lot de Nuñez del Cuvillo, et le sorteo - via "Circuitos Taurinos":
   
 https://player.vimeo.com/video/295010582?autoplay=1

 
 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot : SOUVENIRS, SOUVENIRS… DES FERIAS DE SUD-OUEST !
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp